T'yrz forum Index du Forum
 
 
 
T'yrz forum Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

L'histoire d'une fille mystérieuse

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    T'yrz forum Index du Forum -> Général -> Rôle Play
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Seele
Lieutenant

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2012
Messages: 11
Localisation: A la Cantina de Nar Shaddaa
Masculin
Level:

MessagePosté le: Jeu 12 Jan - 18:34 (2012)    Sujet du message: L'histoire d'une fille mystérieuse Répondre en citant

La fille mystérieuse 
 
 
La découverte

                Il y a de ça quelques années, lors d’une grande bataille à Nar Shaddaa, un petit bébé se trouvait sur le sol, en très mauvais état. Elle avait les cheveux rouges écarlate et des yeux orange magnifique. Il fallut beaucoup de temps au jeune Jedi pour la remarquer mais, immédiatement, il tomba sous le charme de cette petite bouille adorable. Un petit bébé n’aillant rien à faire sur une planète contrôlé par les Hutt, il prit rapidement la décision de la prendre avec lui pour la ramener à Coruscant afin de prendre une décision pour son avenir. Les temps étaient dur là-bas, la nouvelle République venait tout juste de reprendre Coruscant après leur victoire face à l’Empire.


                Une fois rentré, à l’aide de son vaisseau, la nouvelle fut mal perçue. Un petit bébé inconnu accueilli sur une ville en difficulté n’est pas quelque chose de simple. Tout le monde restant méfiant, dans la limite de la paranoïa n’arrange rien. Décidé coute que coute à la garder avec lui, il se dirigea vers son ancien maître Jedi qui le suivait depuis qu’il avait commençait son parcours, Maître Talys. Cette femme, mure et gardant une apparence très agréable, était d’abord attendrie, mais comme les autres, restait sur ses gardes :


« Je suis désolé Lahkus, je ne peux rien faire pour toi, tu ne peux pas garder cet enfant, imagine que ce soit une fille de Sith ? Je ne me vois pas assumer le rôle de la personne qui à accueilli une traîtresse sur nos terres.


- Mais, Maître, ce n’est qu’un bébé. Elevé sur Coruscant dans de bonnes conditions, comment voudriez-vous qu’elle tourne mal ?


- Là n’est pas la question, je pars du principe que c’est l’élevage qui privilégie la personne, et non son endroit de conception »


                Alors que leurs discutions n’était pas encore terminée, un bruit retentit quelques mètres plus loin.


« Apprenti Lahkus ? Je vous arrête, veuillez nous suivre au conseil du Sénat.


- Mais ? Pourquoi ? Qu’ai-je fait de mal ?


- Vous mettez en danger notre République, le Sénat ne peut vous laisser agir ainsi. »


                L’arrestation fut brêve, et sans débats avec la personne concernée. Malgré qu’il ne comprenait pas la décision prise par le Sénat, il suivit les gardes afin d’en parler le plus rapidement possible. Lahkus avait néanmoins réussi à convaincre les gardes de prendre le bébé avec lui, ayant une idée derrière la tête.


« Ah, Lahkus, nous vous attendions.


- Maîtres.


- Lahkus, nous avons appris tout dernièrement ce que tu as fait lorsque tu te trouvais sur Nar Shaddaa.


- Je n’ai réagis qu’en prenant compte de mes sentiments.


- Justement, tu n’avais pas à réagir de cette manière. Te souviens-tu du code Jedi ?



Il n’y a pas d’émotion, il n’y a que la paix.
Il n’y a pas d’ignorance, il n’y a que la connaissance.
Il n’y a pas de passion, il n’y a que la sérénité.
Il n’y a pas de chaos, il n’y a que l’harmonie.
Il n’y a pas de mort, il n’y a que la force.


Remémore-toi bien la signification du premier code. Tu es un Jédi, tu ne dois pas ressentir d’émotions. Tu dois les contrôler afin de ne pas te laisser guider par elles. Tu dois avant tout faire passer la raison avant tes sentiments. Tes actes ne doivent pas être guidés par ta colère, ton amour ou ta frustration.


- Je, je suis désolé.


- Tu n’as pas à être désolé, nous avons pris une décision.


- Je vous en prie, ne lui faites pas de mal.


- Ne t’en fais pas pour ça, en revanche, nous allons te demander de t’éloigner de Coruscant. Etant donné que tu es seul, pars. Va sur Tython. Ton côté très humain servira énormément aux nouveaux Padawans. Mais rappelle-toi de ce code Jedi, nous comptons sur toi.


- Vous, vous me nommez Maître ? Mais, et le bébé ?


- Tu ne le reverras plus, la république va se charger de lui, ce sera un moyen pour nous de savoir si un enfant d’origine inconnu est capable de s’adapter à la République. Tu as l’interdiction la plus totale de remettre les pieds ici. Ne nous contacte plus, n’essaye pas de la revoir, tu ne la reverra plus.


- Je, je … D’accord.»


                Lahkus ne se fit pas prier, la tâche était dur, il devait abandonné ses repères, et cet enfant qu’il avait trouvé sur Nar Shaddaa. Malgré son exclusion immédiate de Coruscant déguisé en mutation, il n’oublierait jamais cette chevelure rouge flamboyante et ses yeux oranges pétillant qu’il pouvait entrevoir en elle. Sa mutation aura lieu du lendemain.
Apprentissage et nouveau départ
                La décision avait été prise le jour même de leur obtention, le prénom de ce nouveau né, sera Rubys, en adéquation parfaite avec la couleur de ses cheveux et à la valeur qu’elle a vis-à-vis du Sénat. Une nouvelle expérience pouvait désormais démarrer, il était venu le temps pour la République de savoir si n’importe qui pouvait devenir un Jedi.


                Les années défilèrent très rapidement et Rubys devint vite une élève modèle. Elle était tellement intelligente qu’elle en venait à s’ennuyer lors de ses cours à l’école prestigieuse des Jedi. Alors qu’elle venait d’avoir 18 ans, elle voulut absolument devenir un Jedi et pria coute que coute les personnes lui ayant servi de Parents de s’occuper de son apprentissage. Il était temps pour Maître Talys de refaire son apparition.


« Maître Talys, nous avons une mission délicate à vous confier. Vous vous rappelez de votre ancien apprenti Lahkus et de son bébé mystérieux trouvé sur Nar Shaddaa ?


- Malheureusement oui, je m’en souviens comme si c’était hier. Je n’aime pas la tourne qu’ont pris les évènements à cette époque. Si cette histoire se reproduisait, je ne suis pas sûre que j’aurais pris la même décision aujourd’hui. Lahkus était un apprenti parfait. Mis à part cet accrochage, je n’avais jamais rien eu à lui reprocher. Il était adorable, serviable. Je suis sûre que cette fille ne lui aurait causé aucun tort.


- Il valait mieux ne prendre aucun risque, la situation de Coruscant était vraiment au plus bas ; même si aujourd’hui nous sortons petit à petit la tête de l’eau, nous ne sommes pas encore gagnant. Bref, je ne suis pas venu ici pour vous parler du passé, mais bel et bien du présent. Cette jeune fille, Rubys, désire devenir Jedi. Je compte sur vous pour la suivre tout au long de son apprentissage.


- Mais ? Vous vous rendez comptes de ce que cela implique pour moi ? Comment voulez-vous que je la regarde dans les yeux ? Cette fille n’a aucune idée de son passé, de ce qu’il lui est arrivé, je vais devoir lui mentir et me faire passer pour une parfaite inconnue ?


- Non seulement vous allez devoir vous faire passer pour une parfaite inconnu, mais vous devez absolument garder toute cette histoire pour vous. Elle ne doit douter à aucun moment de vous. Vous devez rester neutre, certes amicale, mais neutre.


- Je vois. Je vais faire mon possible pour accomplir ma tâche avec succès.


- Je savais que je pouvais compter sur vous Maître Talys. Que la force soit avec vous. »


                Une fois cette histoire arrangée, il alla mettre au courant Rubys que son apprentissage pouvait dès à présent commencer. La nuit fut très longue pour Rubys, elle était impatiente de découvrir ce qu’elle allait bien pouvoir faire de sa vie. Elle était devenue une belle jeune fille, toujours aux cheveux rouge éclatant et dont les yeux reflétaient sincérité. Une fois la nuit passée, elle se rendit au plus vite à l’académie Jedi pour aller voir Maître Talys, celle qui allait s’occuper d’elle pendant un bon moment.


«  Rubys… »


                Ce fut la seule chose qu’elle prononça avant de s’évanouir sur le sol. Rubys ne comprenait pas, elle était bouleversée. Qu’avait-elle bien pu faire pour la mettre dans cet état ? Elle était loin de connaître toute l’histoire. Sous le coup de l’émotion, elle se rendit en catastrophe à l’étage pour prévenir un autre maître que Maître Talys était allongée par terre.


« Maître Talys, réveillez-vous ! Ce n’est pas l’heure de dormir voyons, vous êtes toute pâle.


- G…Gador ? Que faites-vous ici ? Et que fais-je allonger par terre ?


-Hum… Comment dire ? C’est plutôt embarrassant. A l’arrivée de votre nouvel apprenti, vous avez prononcé son nom et vous êtes littéralement écrasée sur le sol.


- Je vois. Je suis désolé cher Padawan, j’avais prévu tout un discours pour t’accueillir et je commence déjà à tout gâcher. Bref, merci Gador, je m’occupe de Rubys dès à présent, tu peux vaquer à tes occupations. »


                Les présentations entre Rubys et Maître Talys commençaient très mal. Heureusement, elle reprit vite les choses en main et commença par lui faire visiter les lieux. Maître Talys était censé lui réciter le code Jedi, mais elle n’en eut pas la force. A chaque fois qu’elle regardait Rubys, elle ne pouvait s’empêcher de se demander ce que devenait son ‘’père ‘’. 18 ans s’étaient écoulés depuis la dernière fois où elle l’avait vu, elle n’avait jamais oublié l’expression de son visage le jour où on lui a dit qu’il devait quitter Coruscant pour s’occuper des nouveaux Padawans sur Tython.


                Diverses tâches avaient été données à Rubys durant son apprentissage, mais rien de très compliqué. Elle devait déplacer des rochers par la force, apprendre à méditer, à se servir de la télékinésie. L’apprentissage classique, que Rubys avait accompli avec succès. Alors que tout se passait à merveille, Maître Talys n’avait pas l’esprit tranquille.


«  Padawan, je dois te laisser aux mains de Maître Gador, il faut que je m’absente une paire de jours, je sais que tu vas faire du bon travail. 


- Sans vouloir me mêler de ce qui ne me regarde pas Maître, où allez-vous ?


- Ah, et bien, comment t’expliquer, je vais voir un vieil ami qui a des soucis ces derniers temps, ne t’en fais pas pour moi, il n’y a rien de grave.


- Que la force soit avec vous Maître, et n’oubliez pas, récitez lui le code Jedi, je suis sûre que ça pourra l’aider.


- Tu as sans doute raisons Padawan, que la force soit avec toi, et merci. »


                Maître Talys était sur le point de commettre l’impardonnable, elle ne pouvait dire la vérité à Rubys mais s’apprêtait à rendre visite à Lahkus. Plus les années défilaient, et plus elle se sentait responsable de ses actes passés. Elle comprit à ce moment-là pourquoi il avait agi ainsi à l’époque pour ce jeune bébé. Elle aussi était en train d’enfreindre le code Jedi. Mais c’était l’occasion pour elle d’essayer de se faire pardonner, d’agir pour une cause noble.

                Le voyage fut assez rapide, elle n’avait pas mis les pieds sur Tython depuis une quarantaine d’années.  Tout avait l’air calme, paisible, comme si la présence obscure de Tython n’avait jamais existé, comme si l’Empire n’avait jamais dévasté Tython, comme si sa reconstruction était terminée. Inquiète, elle se rendit discrètement a l’académie. Maître Talys était une Assassin, elle profita de cet avantage pour se rendre invisible des yeux trop curieux et se rendit à l’intérieur. Tout avait été refait, agrandit, il n’y avait plus aucun rapport avec ce qu’elle avait connu il y a de cela quarante ans. Elle put apercevoir au loin un visage familier. Il s’agissait de Maître Fedora, une très vieille connaissance à qui elle avait rendue service il y a longtemps. Elle se dirigea dans sa salle le plus discrètement possible et se mit à parler.

«  Fedora.

- AAH ! Par la sainte république, qui me parle ?

- Ah, excuse-moi Fedora, j’ai complétement oublié de me rendre visible.

- T...T...Talys ? Mais qu’est-ce que tu fais là ?

- Et bien, charmant accueil dit moi, tu ne prends pas dans tes bras ta bonne vieille amie ?

- Pardon, excuse-moi, bien évidemment que je suis contente de te voir. Qu’est-ce que tu viens faire ici ?


- C’est une très longue histoire, qui remonte à pas loin de vingt ans. Dit moi, saurais tu où est-ce que nous pourrions nous isoler pour discuter tranquillement ?


- Allons à l’étage, il n’y a plus personne en ce moment, mais dépêches toi, tu me fais peur. »


Talys lui raconta toute l’histoire dans les moindres détails, ainsi que les risques qu’elle encourait en lui dévoilant la vérité.


« Si j’ai bien compris, Lahkus aurait donc une fille ? C’est incroyable. Si tu savais à quel point il se laisse aller. Lorsqu’il était arrivé sur Tython, il n’était déjà pas en très bon état mental, mais plus le temps passe, plus son état se dégrade. Je comprends maintenant. Que comptes-tu faires ? Tu veux lui en parler ?


- Je ne sais pas trop quoi faire, j’ai le couteau sous la gorge, je ne peux pas en parler à la petite, et la seule personne à qui je pourrais à la rigueur en parler, c’est lui. C’est le seul avec qui je risque le moins d’avoir d’ennuis. Etant donné qu’il ne peut en parler à personne. Je risque tout de même ma vie en venant jusqu’ici ainsi que mon poste. Mais je me devais d’agir, cette escroquerie n’a que trop durée. Si cette histoire s’était reproduite, j’aurais agi différemment. Je ne comprends pas comment à notre époque on peut encore oser séparer un père de sa fille. C’est inacceptable, et j’ai le devoir de me battre pour que cela ne se reproduise plus. Je ne peux peut être plus rétablir les choses concernant Lahkus, mais je peux éviter que cette situation se reproduise. Tu sais où est passé Lahkus ?


- Il me semble qu’il est parti en mission avec son tout dernier apprenti, Maldyn, au temple. Si mes souvenirs sont bons, c’est aujourd’hui qu’il va obtenir son sabre laser. C’est un jeune Twi’lek Erudit, tu verrais, ce jeune garçon est charmant. Malheureusement, je n’ai pas eu de nouvelles depuis plusieurs heures, je ne sais pas ce qu’ils sont en train de faire. A vrai dire, je m’inquiète un peu. Comme je te disais, il n’a vraiment pas l’air dans son assiette ces derniers temps.


- Je devrais  aller voir ce qu’il s’y passe. Je pense que je suis arrivé au bon moment.


- Prends garde à toi ma très chère amie, que la force soit avec toi. »


Le temps commençait à se gâter à Tython, mais Talys prit son courage à deux mains et se rendit au Temple. Il n’y avait à la base aucun souci pouvant poser problème à Lahkus, mais par précaution, elle se devait d’aller vérifier. Le temple, comme le reste, était vide. Il n’y avait aucun monstre aux alentours. Tout était sombre, rien n’était éclairé. De loin, on pouvait apercevoir une lueur verte briller. Comme si quelqu’un était en train de lancer un signal de détresse.

Il n’y avait pas de temps à perdre, Talys se dirigea avec détermination jusqu’à ce point lumineux. Une fois arrivée, elle fut vite anxieuse, il s’agissait d’un sabre laser vert, abandonné. Après avoir pris la poignée en main, elle se rendit compte qu’elle était encore chaude. Elle en déduisit que ça ne faisait guère longtemps qu’il traînait là. Equipée de son sabre à double lame, elle continua à avancer dans l’obscurité jusqu’au moment où elle trouva Lahkus et son Padawan, allongé par terre.


«  Par la Sainte république. LAHKUS ! LAHKUS ! Réveille-toi ! Je t’en prie »


Après plusieurs minutes d’insistances, Lahkus finit par se réveiller, un peu étourdi.

« Non, ce n’est pas possible, pas vous. Vous ne pouvez pas être Maître Talys, vous m’avez banni de Coruscant, vous devriez être banni de Tython. Laissez-moi tranquille.

- Je viens en Paix Maître Talys. Comment vous êtes-vous retrouvé dans cette situation ?

- Pourquoi diable vous répondrais-je ? Vous êtes-vous intéressé à moi ces vingt dernières années ? J’ai été rejeté ! On m’a soit disant muté à Tython en m’interdisant de mettre les pieds sur Coruscant.

- Vous préféreriez peut être que je vous laisse croupir dans ce temple avec votre Padawan ?

- Oubliez ce que je viens de dire, nous étions venu chercher un holocron avec Maldyn. Hors, nous nous sommes fait attaquer par une bande de Sith provenant tout droit de Dromund Kaas. Ils étaient au moins une vingtaine. Je n’avais jamais vu ça.

- Je vois, sortons d’ici au plus vite. Je m’occupe de soulever votre apprenti. »


La route du retour fut plus difficile que prévue, un Maître Sith redouté des Jedi était présent, sous le nom de Maître Tryron. C’était un véritable Guerrier. Personne ne maniait mieux le sabre que lui et était réputé pour sa force destructrice.


«  Que faites-vous là Tryron ?


- Maître Tryron, vieille insolente.

- Nous ne voulons pas nous battre, mes amis sont blessés et je dois les amenés à la ville.


- Plus un pas, trois Jedi pour le prix d’un, je ne pouvais pas rêver mieux »


                Malgré le fait qu’ils étaient en très mauvaise posture, la ruse des Jedi est toujours incomparable. C’est alors que Lakhus, que l’on croyait épuiser, utilisa ses dernières forces pour  l’immobiliser afin de sortir de cette grotte le plus vite possible. Une fois sorti, ils prirent le temps de s’isoler dans un coin tranquille, à l’abris des regards.


« Vous ne m’avez toujours pas dit pourquoi vous êtes venu.


- Tu devrais envoyer ta Padawan à l’académie, j’ai beaucoup de choses a t’expliquer.


- Bien, Maldyn, tu peux rentrer, dis leur que tout va bien et que tu as réussis ton entrée chez les Apprenti Jedi. Je m’occuperai de toi après avoir discuté avec Maître Talys.


- Comme je te disais tout à l’heure, je ne suis pas venu pour remuer le couteau dans la plaie. Il y a de ça vingt ans bientôt, tu t’es fait expulsé de Coruscant. Je m’en excuse, et si c’était à refaire aujourd’hui, je sais que j’aurais agi différemment. Avec le temps, je me suis rendu compte que je n’aurais pas dû les laisser te renvoyer de cette manière.


- Disons que depuis le temps, je m’y suis fait. Qu’est devenue la petite ?

- Le conseil a décidé de lui donner le nom de Rubys, elle a maintenant dix-huit ans. C’est fou, elle n’a pas changé, elle est resté la petite fille mignonne que tu leur avais confié à l’époque. Mais malheureusement, je ne viens pas pour ça, tout du moins, pas directement. Le conseil est venu me voir pour m’ordonner de m’occuper de son apprentissage. J’étais vraiment très mal à l’aise en apprenant cette nouvelle. Et, en-là voyant pour la première fois dix-huit ans plus tard, je me suis évanouie devant elle. La pauvre n’a pas dû comprendre grand-chose.


- Ils n’ont vraiment aucun respect. Non pas que vous êtes un mauvais Maître Talys, mais ils auraient tout de même pu choisir quelqu’un d’autre. Vous êtes loin d’être la seule à Coruscant.


- Si tu savais, les choses ont bien changé en vingt ans. Certes Coruscant est devenu plus calme, mais nous manquons de moyens. Et il ne reste plus qu’un Maître à l’académie. Tu sais, Maître  Gador.


- Oui, je vois encore légèrement son visage. Bref, qu’allez-vous faire pour elle ? Vous n’allez pas la laisser tomber j’espère. Il ne vaut mieux pas qu’elle sache la vérité pour le moment, je serais vraiment heureux de pouvoir la retrouvé mais je ne voudrai pas nuire à sa sécurité.


- Je ne m’attendais pas à ce genre de réaction, mais je pense que je te dois bien ça. Je suis désolé pour tout ce qu’il s’est passé entre temps et à l’époque, vraiment. J’essaierai de te tenir au courant de la situation, mais cela risque de ne pas être facile. Je pense que je suis surveillée là-bas.


- Ne vous en faites pas pour moi, je vais remonter la pente, je ne m’attendais vraiment pas à avoir de vos nouvelles ni de celles de Rubys ces temps-ci. Prenez soin de  vous et de Rubys Maître, que la force soit avec  vous. »


                Il était temps pour Maître Talys de rentrer. Sa journée était vraiment particulière. Après la rencontre avec Lahkus, elle se devait de rentrer et mentir à cette pauvre fille qui n’avait jamais rien demandé à personne. Une fois rentrée, elle s’empressa de rejoindre Maître Gador pour vérifier que tout s’était bien passé. Apparemment, il avait fait du bon travail. Malheureusement, elle s’était absentée trop longtemps et Gador s’était permis de lui donner le titre d’Apprenti Jedi sans son autorisation.


« Félicitation jeune Apprenti, tu fais maintenant partie du cercle fermé de la république. Je suis désolé de ne pas avoir pu assister à ton développement, mais il fallait vraiment que je m’absente.

- Je ne vous en veux pas Maître, il faut savoir faire passer ses priorités avant tout. Je compte partir maintenant. Je n’ai plus rien à faire ici, j’espère que vous ne m’en voudrez pas.

- Où comptes-tu aller ?


- J’ai quelque chose à faire a Nar Shaddaa. Il faut que je m’y rende au plus vite.


- N…Nar Shaddaa ? Que comptes-tu faire là-bas ?


- Maître Gador m’a demandé d’aller régler un différent entre des Jedi et des Hutts.


- Je vois. Soit prudente Apprenti, et n’hésite surtout pas à me donner des nouvelles de ton apprentissage. Que la force soit avec toi.


- Oui, Maître. »


                Maître Vagor en avait profité pendant l’absence de Maître Talys pour offrir un vaisseau à Rubys. Sans lui, elle n’aurait pas pu découvrir ce que le monde lui réservait. Après une nuit bien méritée, elle se mit en route pour Nar Shaddaa où un conflit l’attendait.


Une planète familière


                Nar Shaddaa était vraiment une planète effrayante. Tout n’était que crainte et destruction, pouvoir et soumission. La planète était contrôlé par les Hutts et les humains essayaient en vain de s’y sentir chez eux, ce qui était extrêmement difficile avec l’attaque des Hutts quasi permanente dès que quelqu’un essayé de s’approcher d’eux.

« Vous êtes l’apprenti que Gador devait envoyer ?

- Oui, c’est bien moi, je me présente, je suis Rubys, que puis-je faire pour vous ?


- J’habite ici depuis des années, mais ces derniers temps, les Hutts m’empêchent de rentrer chez moi. Et lorsque j’y arrive, ils me traumatisent, passent leur temps à crier, une manière de me faire comprendre que je n’ai plus ma place ici. Je suis désespéré. Ma fille et mon mari ne veulent même plus mettre un pied dans cette maison. Vous pensez que vous pourriez faire quelque chose pour moi ?

- Ca devrait être possible, que voudriez vous que je fasse exactement ?


- Vous pourriez vous débarrasser d’eux par exemple ?


- Je suis un Jedi Madame,  je ne suis pas une exterminatrice. Promettez moi quelque chose d’intéressant et peut être que je prendrai votre offre en compte.

- Vous êtes Rubys vous dites non ? Il me semble avoir entendu parler de vous il y a de ça dix huits ans. Je m’en rappelle comme si c’était hier, ma fille venait tout juste de naître.


- Continuez ça m’intéresse.


- Et bien à cette époque, vous n’étiez encore qu’un bébé, mais vos cheveux rouge et vos yeux oranges n’ont pas changé d’un trait. Bref, je vous en dirai plus si vous me débarrassez de ces bestioles.

- Je sens que nous allons pouvoir s’arranger. »


                C’était la première fois que Rubys réagissait de cette manière, rendre un service immoral contre un service. Curieuse de savoir ce que cette femme aurait bien pu lui raconter, elle se dirigea près de sa maison et tomba sur ces fameux Hutts. Après quelques lancers de rochers, ils finirent par rendre l’âme et Rubys prit même la peine de revenir  avec leur dépouille dans les mains.


« Vous êtes déjà de retour. Mais, qu’avez-vous dans vos mains ?

«  La preuve de mon travail terminé. J’espère que mon travail vous soulagera. Maintenant, passons aux choses sérieuses. Qu’avez-vous à m’apprendre sur ce qu’il s’est passé il y a dix-huit ans ?


- Oui oui oui, chose promise, chose due. Par où commencer. Les Jedi et les Sith étaient en pleine guerre à cette époque, ils se disputaient le territoire de la planète, nous étions en pleine période de crise face aux Hutts à l’époque. Chose bizarre, j’avais aperçu un petit bambin non loin du lieu d’affrontement. Et cet homme vous a vue, allongée par terre. Même s’il aurait pu se prendre un coup de sabre fatal, il a préféré vous ramasser et partir avec vous pour vous protéger.

- Cet homme, à quoi ressemblait-il ?

- Il était petit, blond, les cheveux courts, il me semble qu’il s’appelait … Laïus. Oui ça devait être ça. Laïus. Bref, après cette histoire, nous ne l’avons plus jamais revu.


- Laïus, ça ne me dit rien du tout, je n’ai jamais entendu parler de cette personne. Je vais essayer de mener mon enquête de mon côté. Merci pour votre aide, et j’espère que votre problème ne refera pas surface. Que la force soit avec vous. »
Révélations


                La nouvelle fut un choc pour Rubys, elle ne savait pas si cette femme lui avait dit la vérité où s’il s’agissait d’un pur mensonge. Mais cette histoire pourrait tenir la route. Elle n’avait jamais connu ses parents, mis à part celui qui l’a élevé quand elle était petite, et une chose est sûre, cette personne ne s’appelait pas Laïus. Pour cela, elle devait se rendre sur Coruscant et aller voir Vagor pour en savoir plus. Pas mal de choses avaient changé depuis son départ. Maître Vagor avait pris la place de Maître Talys. Quelque chose ne tournait pas rond. Comme si le conseil lui cachait quelque chose.

« Maître Vagor, j’ai terminé ma mission. Avec succès.

- Je suis fière de toi Apprenti. Tu vas maintenant pouvoir passer à la mission suivante.

- Avant tout, je voudrai vous parler de quelque chose d’étrange. Une femme là bas m’a parlé d’un certain Laïus. Est-ce que cela vous dit quelque chose ?

- Laïus Laïus Laïus … Eh bien ma foi non, je n’ai jamais entendu parler de tout ça. Pourquoi me demandes-tu ça ?


- Oh pour rien. Où est la prochaine mission ?

- La prochaine mission se trouve à Tython. Le conseil à besoin de quelqu’un pour débattre sur un acte commis par un Jedi. Une histoire assez simpliste, mais qui devrait te faire voir tes priorités dans notre monde.


- Est-ce un reproche que vous êtes en train de me faire Maître ?

- Non non, pas du tout, je ne disais pas cela en mal.  Ne t’inquiète pas, que la force soit avec toi. »

                Alors que Rubys s’apprêtait à décoller, quelqu’un l’attendait dans son vaisseau.


«  Maître Talys ? Que faites-vous là ?


- J’espère que je ne t’ai pas fait peur. Il faut que je te parle.


- Me parler ? Mais de quoi ?

- J’ai entendu ta discussion avec ton nouveau Maître, Vagor, tu cherches un certain Laïus c’est bien cela ? Tu as entendu ce nom en allant sur Nar Shaddaa ?


- Ca ne vous regarde pas, mais oui, cela provient de Nar Shaddaa.

- Je suis quasiment certaine que cette personne pensait à Lakhus.


- C’est possible, mais qu’est-ce qui vous fait dire ça ?

- Je connais cette histoire, j’ai juste été tenue au secret jusqu’à aujourd’hui, mais j’en ai marre de mentir. Je n’en peut plus, cette cause n’est pas juste.

- Vous êtes en train de me dire que vous me mentez depuis le début ?

- Je ne t’ai pas mentit, je t’ai caché la vérité, ce n’est pas tout à fait la même chose. Je sais où se trouve Lahkus, laisse-moi t’accompagner sur Tython, je t’emmènerai le voir.

- Vous m’avez déjà mentit pendant tout ce temps, qui me dit que vous êtes en train de me dire la vérité ?

- Serais-je venu te voir et te dire tout ça si tout ne serait que mensonge ?


- Vous n’avez pas tort. Très bien, suivez-moi. J’espère que nous ne nous n’attirons pas de problèmes. »
Révélations


                Alors que la vie de Rubys se présentait calme et déjà toute tracée, voilà que la vérité finit par se savoir. Après avoir voyagé pendant plusieurs heures, elles arrivèrent tous deux à Tython.


« Nous y voilà, je n’ai pas de temps à perdre, conduisez moi voir Maître Lahkus.


- Je peux comprendre ta colère Apprenti, mais reste calme, ça n’arrangera en rien la situation. »


Maître Talys et Rubys se rendirent toutes les deux à l’académie Jedi mais n’y trouvèrent personne. Un apprenti était en train de pleurer dans un des coins de la bibliothèque.

« Excuse-moi de te déranger, je vois bien que tu ne vas pas très bien, mais j’aurais une question à te poser, saurais-tu où se trouve Maître Lahkus ?

- Je … Je … Il est convoqué par le Sénat pour être démis de ses pouvoirs. Il a enfreint le code Jedi. Il s’est entiché d’une de ses Padawan, Lia.


- Ils ne manquent vraiment pas de toupet… T’envoyer sur Tython voir exécuter la personne qui t’a recueilli. C’est une double punition pour lui, autant que pour toi. Je ne sais pas à quoi joue la République, mais ça ne me plait vraiment pas.


- Allons-y, je vais leur faire regretter leur geste.


- Calme-toi Rubys, garde ton sang-froid. »


                Après avoir traversé la moitié de la planète, ils arrivèrent enfin au conseil. Malheureusement, ils arrivèrent trop tard.


« Maître Lahkus, d’après la loi 26 du code 35 de la République, je vous déclare, coupable. Veuillez-vous asseoir sur cette chaise et vous laissez faire.

- NON !


- Insolente, qui êtes-vous, dévoilez-vous !


- Je suis sa fille.

- Rubys ! Ne reste pas là, ils s’en prendront à toi par la même occasion.

- Vous devez revoir votre jugement, cet homme est innocent, je suis sûre que cela est un complot.


- Qui êtes-vous, vous ?


- Maître Talys de Coruscant.


- Il n’y a pas de changements possibles. Il est coupable, et la justice ne fait jamais marche arrière. »

                Après avoir prononcé ces paroles, un sabre laser, survenant de nulle part, trancha le corps de Maître Lahkus. Rubys, effondrée, se blottit dans les bras de Maître Talys. Jamais cette violence n’avait apparu au sein de la République. Il faut croire que les temps sont en train de changer.


- Vous n’êtes que des monstres, tout cela n’est que complots. Rentrons Rubys, nous devons aller voir le conseil de Coruscant, j’ai deux mots a leur dire.

- Je … Je ne peux pas, je ne peux plus bouger, je n’ai plus la force. Toute ma vie n’est que mensonge.


- Laisse-moi t’aider, nous allons faire quelque chose, je te le promets. »


                Après cette scène d’une rare violence, elles marchèrent toutes deux jusqu’au vaisseau de Rubys et s’envolèrent vers Coruscant. Rubys en profita pour dormir. Etant le meilleur remède pour oublier sa peine. Après quatre heures de vols où Talys tournait en rond constamment, ils arrivèrent enfin à Coruscant. Ils ne perdirent guère une seconde.
« Vous ! Vous allez m’expliquer tout de suite ce que vous avez en tête.

- De quoi parlez-vous Maître Talys ?


- Vous savez très bien de quoi je veux parler, Rubys connaît la vérité, tout du moins, une partie, vous préférez que je lui raconte à votre place où vous souhaitez vous en charger ?

- Comment est-ce possible ? Vous étiez censé garder le silence.


- Il y a des causes que l’ont ne peut taire. Vous êtes allé trop loin cette fois. Depuis quand la République réagit elle avec Violence ? Cette pauvre Rubys a vu son père mourir devant elle.

- La personne qui l’a trouvée ! Non son père ! Mettez-vous bien cela dans la tête une fois pour toute.

- Garde, emparez-vous d’elle !


-Laissez la tranquille, et racontez-moi la vérité, tout de suite. 


- Comme vous voudrez Rubys, pour faire court, vous n’êtes qu’une expérience, vous n’êtes rien qu’un objet minable dont nous nous sommes servis. Nous ne sommes pas dans la capacité de vous dire si vous êtes un Jedi ou un Sith, tout cela n’était qu’une mascarade, et, grâce à l’incompétence de votre Maître, ou plutôt devrais-je dire, votre ancien Maître, elle en perdra la vie. »

                Alors que le Visage de Rubys se fronçait de plus en plus, deux gardes tenaient Maître Talys en main et, comme pour son père,  un sabre laser allait atteindre Talys. A ce moment précis, un hurlement surgit du ventre de Rubys et des éclairs sortirent de ses mains. C’était incroyable. Elle avait en elle le don de l’éclair, et elle ne l’avait appris par personne. Malheureusement, cet éclair incontrôlé ne suffit pas à arrêter le sabre laser mais juste à le ralentir. Le corps de Maître Talys se fit transpercer  à son tour jusqu’à temps que Talys relance des Eclair cette fois ci sur le bâtiment du Sénat lui-même. Rubys était choquée, elle n’en revenait pas. Ce qu’elle venait de faire ne lui ressemblait pas, jusqu’à maintenant, tout ce qui lui était enseigné restait dans le domaine de la République. Mais il paraîtrait qu’elle puisse s’en sortir autrement.


« Gardes, arrêtez-la !

- Vous ne m’aurez jamais, vous n’êtes qu’une bande d’escroc.

- Ce n’est pas comme si j’allais vous laisser le choix.


- C’est ce qu’on va voir. »


                Rubys se concentra et utilisa ses dernière forces afin d’atteindre correctement sa cible. Il n’y avait plus aucun doute, le garde était bel et bien mort. Quelques secondes plus tard, elle se rendit compte de ce qu’elle venait de faire et s’enfuit dans son vaisseau afin de décoller jusqu’à Korriban, là où elle aurait peut-être la chance d’être reconnue pour ce qu’elle était. Alors qu’elle s’apprêtait à atterrir, elle prononça une dernière phrase.



Un jour, je me vengerai.
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 12 Jan - 18:34 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    T'yrz forum Index du Forum -> Général -> Rôle Play Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com